On jouait déjà avant ta naissance, donc on a raison

Genre: Pan pan boum boum • Editeur: Sony • Date de sortie: Février 2011

Preview: Killzone 3

Par • le 18/2/2011 • PlayStation 3, Preview, Tests & previews

Invités par Sony à une soirée de présentation de Killzone 3, nous avons pu nous essayer au titre dans diverses configurations: le jeu classique au pad, le jeu classique au pad mais en 3D-relief, le jeu au PS Move et enfin le jeu en 3D-relief au PS Move incrusté dans une sorte de Super Scope moderne.

The times, they are a-changing

Les quelques passages jouables qu’il nous a été permis de tester montraient deux environnements distincts: l’un dans une sorte d’immense champ de bataille / décharge aux couleurs sombres mais aux reflets rougeoyants, infestés de Hellghasts, à tel point que dès le respawn on se fait littéralement massacrer par trois ennemis situés derrière le joueur, alors qu’un autre s’approche par devant: un peu difficile de tester un jeu lorsqu’il est rigoureusement impossible de survivre. Le deuxième environnement est une grande région froide, recouverte de neige et de glaciers, que l’on explorera non seulement à pied mais également à bord d’une navette volante équipée d’une sorte de gatling permettant de s’en donner à coeur joie. Ça rappelle un peu Lost Planet ou les niveaux gelés de Crysis, certainement pas pour rien. Visuellement rien à dire, c’est très correct pour de la PS3 même si des chûtes de framerate sont observables, surtout en mode 3D+Move: ce mode semble particulièrement gourmand en calculs et malgré toute sa puissance la console a du mal lors de certains passages un chouilla chargés.

Gameplay, j’écris ton nom

Puisque l’on en parle, je dois dire que je n’ai pas été convaincu par la jouabilité au PS Move. Peut-être était-ce un problème de calibrage, mais quand je pointe un périphérique vers un écran j’en attends que le point où je vise soit là où je tire. Ce n’était pas le cas et il faudra souvent simplement se contenter de déplacer un viseur au jugé plutôt que réellement pouvoir viser l’écran comme dans un Time Crisis. C’était déjà un reproche que je faisais à la Wiimote, rebelote ici: si le périphérique était précis, on n’aurait tout simplement pas besoin de viseur. Ajoutons à celà que pour recharger, il faut pencher le Move (et donc tout le flingue quand on joue avec la prothèse rouge), que la caméra bouge au passage puisque le Move permet d’orienter le regard et on comprend rapidement que même si c’est fun les premières minutes, le résultat est franchement injouable et on passe son temps à se faire descendre lamentablement alors qu’on voulait juste recharger.

Le pad meilleur périphérique pour un FPS, ironie inside

On reviendra donc naturellement vers la bonne vieille DualShock, si l’on prend la peine de chausser des lunettes 3D-relief on profitera d’un effet de relief plutôt réussi (il semble moins poussé lorsque l’on joue au Move) mais qui n’est pas non plus transcendant. Soyons clair: si vous possédez déjà une télé qui gère cet effet, profitez-en, mais les essais faits hier ne nous ont pas donné spécialement envie de vider nos PEL pour investir dans un nouvel écran 3D-relief. Le gameplay est alors similaire au précédent épisode, et l’on admirera au passage les superbes animations des ennemis lorsqu’ils se font cribler de balles. Le niveau de difficulté a l’air également à l’avenant. Si vous avez apprécié Killzone 2, celui-ci ne devrait à coup sûr pas vous déplaire. Si les FPS militaires sur fond de conflit interplanétaire vous gonflent, vous pouvez sans regrets passer votre chemin, même si j’avoue nettement préférer la direction artistique et la nervosité d’un Killzone à celle d’un Halo, sans hésitation aucune. Et vu que je suis déjà en train de tester le deuxième épisode, un article complet sur le présent opus devrait suivre dans la foulée, le temps d’en faire le tour. Stay tuned.

Tags: , , , , , ,

est

joueur depuis 1985. Multiplateformes, multigenres, souvent exigeant, parfois tatillon, mais jamais blasé.


Email | Tous les posts de

4 commentaires »

  1. Est-ce que le couteau est toujours plus puissant qu’un coup de shotgun à bout portant dans la gueule ?

  2. J’ai pas trouvé comment on mettait un coup de couteau :| mais je promets d’essayer quand je ferai le test.

  3. Pour réaliser l’attaque au couteau avec le PSMove, il faut donner un coup de manette vers l’avant.
    Cette attaque est effectivement très puissante. Plus que le shotgun dans les narines ? faut voir …
    Par contre la cinématique qui est déclenchée pour l’occasion est jouissive et dépend du type d’ennemi attaqué. Il faut avouer que c’est quand même moins monotone qu’un simple coup de crosse dans la courge (coupe gorge, brise nuque … pique aux yeux … and much more !!!)
    Au premier test, je suis aussi un peu déçu par la précision de la manette de détection de mouvement. Le calibrage semble moyennement stable, ce qui gache par mal l’expérience du jeu avec le PSMove.

    M

  4. Mais la techno fait ses premiers pas au sein du grand public, donc il faut accepter que tout ne soit pas parfle jeu reste une claque visuelle monumentale et si vous avez aimé les épisodes précédents, n’hésitez plus : foncez.

Ajouter un commentaire